Emilie 24 ans, Ex Jeune Hébergée Par Le Refuge

Je m'appelle Emilie.

 

Étant homosexuelle, j'apporte aujourd'hui mon témoignage contre l'homophobie.

 

C'est à l'âge de 14 ans que je me suis rendu compte que j'étais attirée par les femmes, je ne voulais pas me l'avouer par rapport au regard des gens et des préjugés.Lorsque j'ai enfin eu le courage d'avouer mon homosexualité à ma famille, j'ai été rejetée, car comme beaucoup de gens, ils ne l'ont pas accepté. J'ai donc dû quitter le foyer familial à l'âge de 17 ans pour me retrouver à la rue et essayant de dormir à gauche à droite.De là commence mon périple de vagabonde à chercher tant bien que mal une solution à ma situation.Je finis par rencontrer une famille qui "m'adopte" malgré mon homosexualité. Mais nouvelle rupture puis j'arrive à Montpellier pour vivre chez des amis qui veulent bien faire une colocation avec moi. Au final, mes amis ne peuvent plus m'héberger et c'est reparti pour un périple de vagabonde à la rue, sans argent, sans nourriture vivant la peur au ventre de rencontrer des gens mal intentionnés et du regard qu'ils peuvent avoir à mon égard vis-à-vis de mon homosexualité. J'ai vécu cette misère, cette peur, la haine qui m'habitait de me retrouver à la rue à cause de mon homosexualité durant 2 mois et demi pendant lesquels j'essayais encore de dormir à gauche à droite, même dans des centres d'urgences pour SDF.Jusqu'à ce qu'on me dirige vers Le Refuge au bout de ces 2 mois et demi de calvaire. Et là, j'avais enfin un toit, de quoi manger et un accompagnement.Pendant ma période de vagabonde, et même au Refuge, j'en étais arrivée à me faire du mal en pensant à vouloir en finir avec la vie, car la douleur et la haine ne me faisaient voir que ce chemin-là pour m'en sortir.Et tout sa juste parce que je suis homosexuel, mais "on n'est pas en dehors de la société, on vit, on ressent des choses fortes, je veux une famille, des enfants... , le regard des gens est différent, plus dur, certains ne supportent pas de voir 2 hommes ou 2 femmes ensembles."J'espère que ce témoignage aidera certains jeunes à faire un pas vers Le Refuge en les appelants.Vous pouvez aussi faire un don pour cette association qui est là pour les jeunes exclus par leur famille.

 

Emilie