Les 11 ans du Refuge

Textes des jeunes hébergés 

Commencer ce discours n'a pas été une mince affaire, car en effet, il y en aurait tellement à dire, tellement de personnes à remercier que nous y passerions la nuit. Lorsque nous avons décidé, Henrick et moi, d'écrire sur le Refuge, pour dire ce que l'association représentait pour nous, en disant, nous, je parle en mon nom et au nom de chacun des jeunes ici présent, la première chose à laquelle nous ayons pensé, c'est le mot famille. La Famille que nous avons trouvée ici avec chacun de ses membres et ayant tous leur place à part entière, des parents, des frères, des sœurs, des oncles et des tantes, et même Gringo, notre petit animal de compagnie.

 

Je m'appelle Yannis, j'ai 19 ans, je suis un petit arabe chti venu tout droit du Nord, et je suis hébergé au Refuge depuis maintenant trois mois. Lorsque je suis arrivé ici, je me sentais seul, démoli et rempli de sentiments négatifs, je n'avais pas confiance en moi et ne faisais pas confiance aux autres. Perdu, ayant vécu divers moments difficiles, notamment avec mon père dans le nord, que ce soit par des violences physiques ou verbales, j'ai préféré fuir cette ambiance bien trop dangereuse pour moi, j'ai donc décidé de quitter ma région pour le sud, j'ai été hébergé par des amis, je suis resté trois mois, jusqu'à ce que ce ne soit plus possible, ni pour eux, ni pour moi. Évidemment, ce n'est pas facile d'héberger et épauler un ami H24, essayer de l'aider à se reconstruire, il y a bien trop de difficultés et de contraintes, et ça, je peux le comprendre. Avoir des amis, c'est bien, mais il faut être conscient que tes amis ne peuvent pas tout pour toi, vivre sur le dos de quelqu'un et t'immiscer dans leur vie personnelle ce n'est facile, ni pour eux ni pour toi. Au bout de ces trois mois, ils m'on demandé de partir, je suis donc parti, sans rien, ni nulle part ou aller. Il ne me resta que deux options, dormir dehors ou retourner dans ce foyer que je cherchai tant à fuir. Mon choix était vite fait, ne voulant plus souffrir. Je suis parti, par le plus grand des hasards voir un ami sur Montpellier, celui-ci devait se faire opérer, un ami en commun m'a parlé du Refuge et m'a expliqué le fonctionnement de l'association. Il me resta une partie infime d'espoir en moi, comme une petite poussière brillante, je m'y suis accroché, car sinon, c'est la rue qui m'attendait, mes amis ne pouvant m'héberger que pour un temps. Je me voyais déjà replonger dans la dépression, dans les conneries, les tentatives de suicide, les hôpitaux psychiatriques et dans toutes mes dérives que je pensai depuis peu derrière moi. J'ai sauté sur le téléphone, je n'avais plus rien à perdre et j'ai demandé de l'aide. Ce n'est vraiment pas quelques chose de facile que d'appeler au secours, peut être par fierté, par honte, par peur, mais ils faut savoir mettre sa fierté de côté. C'est Véronique Lesage, la responsable de la ligne d'urgence du Refuge qui m'a répondu, elle m'a de suite mi à l'aise, réconforté, je lui ai expliqué ma situation, elle m'a demandé de venir au local du Refuge dès le lendemain afin d'y rencontrer Céline. Quelques jours après, j'ai reçu un sms de Nicolas Noguier, le Président-fondateur de l'association, il m'a de suite soutenu et a su trouver les mots pour me faire pleurer "bravo Monsieur le Président". Enfin, je me sentais en paix, pris au sérieux, pas jugé pour celui que j'était comme j'avais pu l'être auparavant, m'abandonner enfin, reprendre confiance. Deux semaines plus tard, le 12 février 2014, le Refuge m'a proposé un hébergement, un soutien psychologique et une aide alimentaire.

 

Je m'appelle Henrick, j'ai 19 ans, je suis hébergé au Refuge depuis le 12 février 2014. Suite à mon Coming-Out, j'ai tellement été réduit à néant, j'ai toujours essayé de garder la tête haute alors que beaucoup faisaient tout pour m'enfoncer. J'ai toujours essayé de garder le sourire, alors qu'au fond, j'étais complètement détruit. Combien de fois j'ai pu sourire comme ça, pourquoi ? Pour ne pas décevoir ceux qui comptaient sur moi, pour ne pas leur montrer à quel point j'étais malheureux, mais un jour, je n'ai plus eu le courage de sourire, NON, je ne voulais plus paraître fort parce qu'au fond de moi, j'étais complètement détruit. J'avais donc décidé de quitter ce monde, je me disais que rien ne pourrait me retenir, car je n'avais plus rien, plus personne à part la drogue, la rue et la prostitution. Après plusieurs tentatives de suicide, et l'atroce période que je venais de traverser, j'ai décidé de mettre ma fierté de côté et de demander de l'aide. C'est pour ça que le 10 février 2014, j'ai contacté Véronique Lesage, la responsable de la ligne d'urgence du refuge. Quelques heures plus tard, Céline, la travailleuse sociale, m'a contacté pour me donner un rendez-vous. Suite à ce rendez-vous, pendant lequel nous avons fait un point sur ma situation, j'ai obtenu un hébergement, un soutien psychologique et une aide alimentaire. Pour moi, depuis ce jour, ma vie a recommencer à zéro, j'ai repris confiance en moi, et, j'ai surtout trouvé une nouvelle famille dans laquelle je me sens soutenu, écouté et accepté tel que je suis, je me sens enfin en sécurité.

 

 

Henrick, 19 ans, hébergé au Refuge

Yannis, 19 ans, hébergé au Refuge

Ce soir, Yannis et moi, nous tenions à remercier

Céline

 

Yannis- Céline, qui dès mon arrivée, m'a écouté d'une oreille bienveillante et avec un grand sourire, telle une grande sœur qui te donne des conseils pour t'en sortir. Elle m'a rassuré sur mon avenir et je ne me suis pas senti jugé. Elle est toujours là chaque semaine, en et hors rendez-vous, à nous soutenir, nous guider et partager de merveilleux moments dans un cadre qui se veut à la fois professionnel quand il le faut, et plus décontracté le reste du temps. Elle sait nous remettre en place, oui, mais heureusement nous comprendre et nous féliciter quand il le faut.

 

Henrick-Céline, je tenais à te dire ce soir, que tu es une personne importante à mes yeux, tu es aussi très courageuse, enthousiaste, irréprochable et tu nous accompagnes merveilleusement bien dans nos démarches. Merci.

Nicolas

Yannis-Nicolas, notre Président, toi qui es toujours attentionné et bienveillant. Je te trouve très courageux, tu es notre nounours au grand cœur. Nous sommes toujours là à attendre ton arrivé, à peine parti, tu nous manques déjà. À travers cette diapo, nous avons résumé chaque personne en quelques mots, mais la seule lettre qui manque à ton prénom, c'est le "P" de PAPA. Il faudrait donc te rebaptiser.


Henrick- Nicolas, tu es une personne irremplaçable, adorable, courageuse, souriante, sérieuse, tu interviens énormément auprès de chaque jeune, la seule chose que j'ai à te dire ce soir, c'est, que pour moi, tu es bien plus qu'un Président, tu es mon PAPA, je t'aime.

Frédéric

Yannis-Fred, si encourageant, enthousiaste, optimiste même quand nous ne voyons plus de positif. Si foufou et si droit à la fois. Tu sais garder à la perfection les rôles que tu tiens, notre Directeur avec ses avantages est ses inconvénients, mais aussi, tout comme Nicolas, notre PAPA. Je te remercie de m'offrir un cadre, mais je te remercie également d'être celui que tu es, je t'aime PAPA. Frédéric et Nicolas, vous êtes deux personnes que je n'aurai jamais crues réelles, tellement vous êtes formidable.


Henrick-Fred, toi notre Directeur, personne formidable mais qui est aussi indispensable pour moi, qui m'encourage chaque jour, qui me conseille, qui sait me dire quand ça ne va pas, mais qui sais aussi me féliciter quand il le faut, je tiens tout simplement à te remercier pour ta présence et je tiens aussi à te dire, je t'aime.

Morgane

Yannis-Morganne, aussi petite que moi, mais avec un cœur et une patience inadapté pour un si petit corps. Toujours présente, volontaire, dynamique et responsable. Tu incarnes l'efficacité et la joie.


Henrick-Morgane, tu es une personne tout simplement merveilleuse, généreuse très organisée, mais surtout, tu es attentionné et énormément à l'écoute des jeunes. Je tenais à te remercier pour tout le soutien que tu peux m'apporter.

Isabelle

Yannis-Isabelle, vous qui petit à petit, m'aidez à me sentir mieux psychologiquement, même si le chemin est encore long. Vous m'aidez à comprendre mon passé et à en tirer des bases plus saines pour mon avenir, afin d'aller vers un mieux être que je pensais ne jamais pouvoir atteindre, j'ai du mal encore, mais, j'y travaille. Merci à vous de faire ce chemin avec moi, et avec chacun des jeunes que vous suivez.


Henrick-Isabelle, moi qui pensais que venir vous voir ne m'apporterait rien, je tenais à vous dire aujourd'hui que je me suis énormément trompé, car vous m'avez énormément apporté, conseillé. Grâce à vous, j'ai repris confiance en moi et j'ai réussi à retrouver le sourire. Merci.

Les Bénévoles

Henrick-Vous qui m'apportez beaucoup de bonheur, d'écoute mais également de complicité. Je tiens à vous remercier ce soir pour tout votre travail et pour le temps que vous nous accordez.

 

Yanis-Vous qui êtes toujours à l'écoute, souriants et plein d'entrain. Vous m'apportez beaucoup d'amour, de tendresse et m'aidez à reprendre confiance envers les autres, ce qui est très dur pour moi. Vous êtes si présent, que ce soit physiquement, mais surtout dans mon cœur.


 

Les Stagiaires

Henrick-Vous êtes malheureusement là pour une courte durée mais vous êtes des personnes très sérieuses, attentives, vous nous accompagnez chaque jour et êtes très efficace dans votre travail. Un grand merci à vous.


Yannis-Henrick me pique toutes mes idées, comme il l'a si bien dit, vous êtes malheureusement là, pour un temps, défini, mais ce temps-là est très bien utilisé. Vous nous reboostez, vous nous montrez que tout est possible, vous êtes si motivant et attentifs à chacun d'entre nous. Vous savez nous tirer vers le haut pour nous permettre de donner le meilleur de nous.

Gringo

Yannis-Gringo, oh mon petit choupinet d'amour, aussi petit et poilu que tu es, tu m'as apporté douceur et amour, responsabilité mais aussi une belle complicité entre nous. Grâce à toi, j'apprends à canaliser mon énergie et mes colères avec tes câlins, je t'aime boule de poils.


Henrick-Gringo , toi qui passes ton temps à salir le local, à nous réclamer à manger, mais aussi à faire des bruits bizarres, je tenais quand même à dire que je tiens beaucoup à toi et que sans ta présence au local, l'ambiance ne serait pas la même.

À nos frères et sœurs réfugiés

Henrick-Vous avec qui, il y a des hauts et des bas, je tenais quand même à vous remercier pour toute la complicité que nous pouvons avoir, et, pour l'aide que vous avez pu m'apporter depuis mon arrivée au Refuge, vous êtes pour moi, des frères et des sœurs. La seule chose que je vous souhaite, un avenir rempli de bonheur et réussite.


Yannis-Nous sommes une vraie petite fratrie, nous rions, pleurons, nous nous chamaillons, mais le plus important, nous nous réconcilions. Vous m'apprenez sur la vie, ses valeurs, et la vie en communauté. Je vous remercie pour tous ces bons moments que j'ai passés avec vous, et pour tous les moments à venir qui ne seront que meilleur. J'ai hâte que nous puissions tous nous revoir, dans quelques années, quand nous aurons pu, je l'espère, nous reconstruire, et réinventer nos vies.

Nous remercions Lucile, bénévole au Refuge, pour l'aide qu'elle nous a apporté au niveau de l'écriture de ce discours.

COURAGEUSE

ENTHOUSIASTE

LOYALE

IRREPROCHABLE

NEUTRE

ENCADRANTE

NOUNOURS

IRREMPLACABLE

COURAGEUX

OMNIPRESENT

LUMINEUX

ADORABLE

SOUCIEUX

FRANC

RAYONNANT

ENCOURAGEANT

DROIT

ENSOLEILLE

REVEUR

INDISPENSABLE

CONSEILLER

MERVEILLEUSE

ORGANISATRICE

RIGOLOTE

GENEREUSE

ATTENTIONNEE

NATURELLE

ECOUTE

INVENTIVE

SOUTIEN

AVENANTE

BIENVEILLANTE

EPAULE

LARMES 

LIBERATION

EMPATHIQUE

1/6

BONHEUR

EQUILIBRE

NOVATEURS

ECOUTE

VOLONTAIRES

OPTIMISTES

LEGENDAIRES

ENSEMBLE

SENTIMENTAUX

1/6

SERIEUX

TENACES

ATTENTIFS

GENIAUX

INNOVATEURS

AVENANTS

INLASSABLES

RIGOUREUX

EFFICACES

SOURIANTS

GAGA

RIDICULE

INSOLENT

NOUNOURS

GROGNON

O POIL!

1/8