11 Questions à Jean-Christophe PLAS

Bonjour Jean-Christophe,

 

 

 

Depuis quand es tu Délégué Bénévole au Refuge de Perpignan?

 

 

Depuis le mois de juin 2013.

 

 

Pourquoi avoir choisi le Refuge?

 

Je suis sensibilisé de part ma profession d'éducateur spécialisé dans un accueil de jour pour sans domicile fixe et mon parcours personnel aux difficultés rencontrées par les jeunes.

 

 

As-tu eu du mal à parler de ton orientation sexuelle, avec ta famille ou tes amis?

 

 

J'ai mis du temps à m'accepter. J'ai annoncé mon orientation sexuelle à ma famille, mes amis et mes collègues dans un soucis d'honnêteté avec moi même et ceux qui me sont proches. J'ai de la chance d'être accepté tel quel et soutenu.

 

 

 

Quelles ont été les réactions de ta famille et de tes amis en apprenant ton engagement auprès du Refuge ?

 

 

 

ils n'ont pas été surpris et soutiennent mon action au Refuge tout en s'inquiétant des réactions homophobes.

 

 

Penses-tu que faire accepter son orientation sexuelle, est plus ou moins difficile pour les jeunes aujourd'hui ?

 

 

Ce n'est évident pour personne en général mais tout dépend de l'environnement familial et amical. Ce n'est facile pour personne de faire accepter son orientation sexuelle surtout quand on est jeune. Le jeune découvre, tâtonne, explore avec beaucoup d'appréhension, parfois avec maladresse, parfois avec beaucoup de sensibilité. On se met en danger, à nu.

 

 

Tu t'occupes de jeunes pour la plupart rejetés par leurs parents, qu'en pense-tu ?

 

 

C'est difficile d'être rejeté par sa famille, ses proches, car on perd ses attaches, ses repères. Je n'excuse pas les parents qui excluent leur propre enfant. Il faut souvent du temps pour accepter la situation, la fin de projet tout établi pour son enfant. On fait souvent des choix peu judicieux et lourd en conséquence. Ces choix sont souvent sur le moment irréfléchi et lorsqu'il y a un rejet total, c'est une page très douloureuse que l'on doit tourner. Le jeune doit tout reconstruire. Il faut avoir les bagages et la force d'y arriver, de se remettre en question à cause de sa "différence" qui n'en est pas en fin de compte.

 

 

Penses-tu que le mariage pour tous n'a été que bénéfique, et pour qui ?

 

 

Le mariage est bénéfique pour des couples déjà formés en demande de reconnaissance de leur statut ou pour passer le cap pour d'autres. Cependant la vie à deux n'est pas liée uniquement à un mariage, ça se construit, ça s'entretient. Le mariage est systématiquement lié à la famille, au devenir parent. Il n'y pas de guide tout près pour être de "bon parent" et cela s'apprend avec le temps. Etre parent ne se résume pas à la procréation. Prétendre aimer son enfant et le rejeter car il est homosexuel est paradoxal. Chacun est libre de vivre sa vie comme il l'entend dans le mesure du respect de l'autre, de sa liberté. Je ne me permets pas de juger mais essaye de comprendre quand cela n'est pas possible, il faut aller de l'avant. L'essentiel c'est de tendre la main à qui veut bien la prendre mais ne pas s'oublier en chemin.

 

 

La montée de l'Homophobie t'étonne-t-elle ?

 

 

La montée de l'homophobie ne m'étonne pas, elle est juste le résultat d'un acharnement médiatique pour le mariage qui a fait resurgir ce que certains taisaient ou disaient tout bas. J'aime bien comparer l'image des trois singes (je ne vois rien, dis rien et n'entends rien) à la société actuelle. Lorsque ces derniers se réveillent, il y a le pire comme le meilleur.

 

 

Le Refuge pour toi, c'est ?

 

 

Le Refuge est un lien, une parenthèse qui permet aux jeunes et moins jeunes de bénéficier d'une aide précieuse et parfois indispensable à la survie. Il peut être une famille que l'on n'a plus, une période de transition ou un nouveau départ. C'est avant tout le jeune qui se bat et qui construit tout. il est au cœur de l'action. Le Refuge apporte des outils, une aide à son épanouissement.

 

 

Le Refuge fête ses dix ans, que lui souhaite-tu ?

 

 

10 ans c'est à la fois trop long et trop court. Il est dommage que des associations soient obligées de venir en aide à des personnes pour des raisons de choix de vie, voir même de sa propre nature que l'on peut pas changer. Lutter contre l'homophobie et l'exclusion a malheureusement de beaux jours devant. J'espère que Le Refuge continuera ce pourquoi il se bat et aura les moyens de le faire.

 

Pourquoi appelles-tu à soutenir le Refuge ?

 

Il est utopique de penser que l'on peut changer le monde mais tant qu'à faire, travaillons ensemble et sans relâche pour l'améliorer, le rendre plus agréable. Je pense que le refuge a de nombreuses années d'existence. Les soutiens, les bénévoles sont là pour démontrer que l'engagement existe réellement. Il dépend de chacun de montrer que l'on est capable de faire preuve de tolérance et d'humanité. Si cela n'est pas le cas, pensez que l'on peut avoir besoin un jour ou l'autre d'une main tendue et qu'elle ne sera pas forcément là et celle que l'on attend, espère.

 

 

 

 

Un Grand Merci à Toi Jean-Christophe